Hate List de Jennifer Brown

Pages : 389
Prix : 15€
Éditeur : Albin Michel
Collection : Wiz
Tome :

 

Résumé :

C’est moi qui ai eu l’idée de la liste.
Je n’ai jamais voulu que quelqu’un meure.
Est-ce qu’un jour on me pardonnera ?

C’est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu’ils ont écrite pour s’amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l’établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s’est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses. Jusqu’au matin, où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée…

 

L’avis de Lili :


      Un livre en plein cœur de l’actualité, tout le monde peut se reconnaitre dans un des personnages évoqués, ce livre ne laisse pas indifférent, il suscite même plusieurs émotions, impossible de rester insensible à ce livre.

      Pour commencer Valérie, personnage très fort malgré ce qu’elle peut penser d’elle-même, en quelque sorte je me reconnais en elle, qui n’a jamais eu quelqu’un à détester et à vouloir mettre sur une liste de la haine? Elle ne leur souhaitait pas de mal, elle voulait juste se défouler.

      Nick, dommage mais également heureusement qu’on ne le connaissait pas avant la tuerie, il avait l’air vraiment attachant avant ce « pétage de plomb » . En quelque sorte on s’attache quand même beaucoup à lui car je ne cautionne pas ce qu’il a fait mais on comprend son mal-être et c’est vraiment déchirant…

      Les parents de Valérie, personnellement, j’ai détesté son père, au lieu de la soutenir, il la rabaisse au plus haut point, il a vraiment un comportement horrible envers sa fille, comment veut il qu’elle s’en sorte alors qu’il la rabaisse autant, sérieusement à un moment j’ai eu peur qu’elle tente un suicide vu que presque tout ses proches sont contre elle… Sa maman, je ne savais que penser d’elle mais vers la fin on comprend mieux son comportement.

      Sinon heureusement que le docteur Hieler est là pour Valérie. Un personnage vraiment important pour elle.

1ère partie, alternance entre un chapitre actuel et un chapitre avant la tuerie.
2ème partie, juste après la tuerie.
3ème partie et 4ème partie, ce qui se passe actuellement.

      La 2ème partie a été pour moi la partie la plus longue, malgré qu’elle soit très intéressante car on en apprend plus sur le ressenti des personnages.

      Comme je le disais plus haut, ce livre vous hante, car il est en pleine actualité mais il vaut vraiment le coup d’être lu. Car c’est une histoire vraiment attachante, et vraiment bien écrite, seule la fin m’a un peu déçue car j’aurais aimé savoir ce que Valérie est devenue, ce qu’elle a fait etc… Alors que là on reste en plein suspens je dirais. Mais bon malgré ça je vous le conseille fortement! :)

 

 » D’une certaine façon il avait raison : à un moment ou à un autre, chacun était gagnant. Mais ce qu’il n’avait pas compris, c’est que l’inverse était aussi vrai : à un moment ou à un autre, chacun était perdant. L’un et l’autre étaient forcément liés. «                                                                  Phrase tirée du roman

Publicités

Tout Ce Qui Brille de Anna Godbersen

Pages : 373
Prix : 16€
Éditeur : Albin Michel
Collection : Wiz
Tome : 1 / 2

 

Résumé : 1929. New York est une fête !
      Chaque soir, les théâtres, les cabarets, les soirées de premières scintillent comme une promesse de gloire. Surtout pour Letty et Cordelia qui ont fui leur Midwest natal pour une vie plus excitante à New York. Letty est prête à tout pour devenir actrice. Cordelia, elle, veut retrouver son père, un gangster aussi riche que célèbre. Pour les deux amies, le rideau s’ouvre sur un monde dangereux où le glamour, le mensonge et l’intrigue sont des armes pour réussir. Mais New York est comme le champagne : lumineuse, dorée et attirante, à condition de ne pas se laisser griser…

 

L’avis de Lena :


      J’étais vraiment pressée de lire ce roman car j’ai eu un gros coup de cœur pour la saga des Rebelles (en tout cas les 3 premiers car je n’ai pas encore le dernier malheureusement) écrite par Anna Godbersen également mais en même temps j’avais peur d’être déçue par cet auteur (blocage psychologique quand tu nous tient… ^^) et finalement j’ai adoré tout ce qui brille, j’ai vraiment retrouvé la plume et l’univers d’Anna pour mon plus grand bonheur!

      J’ai adoré l’histoire en général, il n’y a pas vraiment de grosse surprise mais parfois j’avoue qu’on doute un peu de ce que l’auteur nous reserve, où elle va mener tout ce petit monde, car avec Anna tout est absolument possible et c’est une chose que j’aime chez un auteur.

      Comme pour les rebelles on retrouve les points de vue des trois héroïnes en alternance, ce que j’apprécie beaucoup dans un roman, même si par moment c’est vraiment frustrant de quitter une histoire pour retrouver celle d’un autre personnage. Mais c’est frustrant dans le bon sens, ça nous motive à continuer et tout est intéressant alors la frustration passe dès les premières lignes!

      Concernant les personnages j’ai une préférence pour Cordelia même si elle fait parfois des mauvais choix qui, on le sait dès le début, auront forcément des conséquences.. pas très jolie dirons nous.
      Letty est l’incarnation de la gentille petite fille qui a l’habitude de toujours suivre mais qui va d’un seul coup devoir être ‘meneuse’. Je l’ai bien aimé mais à un ou deux moments je la trouvais beaucoup trop naïve et fragile ce qui avait tendance à me donner envie de la secouer un peu pour lui remettre les idées en place.
      Astrid c’est un peu le cliché de la fille élevée avec une cuillère en argent dans la bouche par moment mais elle peut être vraiment très surprenante! Par moment, surtout vers le début, elle a des réactions vraiment enfantine mais on se rend compte par la suite que c’est en fait une jeune femme forte qui en a vu plus qu’on ne pourrait le croire au premier abords.

      En résumé c’est une bonne histoire (très girly quand même, pas sur que certain(e)s accroche donc ^^) avec des personnages vraiment attachants et très humains. Personnellement j’ai vraiment accroché, j’ai trop hâte de lire la suite, et je le conseille vivement!

 

 » Elles marchaient toutes les trois vers leur destin secret et, avant le début de la décennie suivante, chacune allait s’évader à sa façon – l’une dans la célébrité, l’autre dans le mariage, la dernière dans la mort.
    C’est cela que je veux raconter : les filles aux robes courtes, aux yeux brillants et aux rêves de grandes métropoles.
      Les filles de l’année 1929. « 
                                                                            Phrase tirée du prologue, page 13